Charter

Charter

International Coalition Against Blasphemy Laws

“ICABL”

1. We are an international coalition of organizations committed to removing blasphemy laws wherever they exist.

2. We will:

(a)   Provide public education regarding blasphemy laws around the world.

(b)   Advocate on behalf of victims of blasphemy laws.

(c)   Lobby governments to act on expert legal opinions, which consistently recommend that these laws be repealed or abolished.

3. We defend people’s right to discuss, criticize and ridicule ideas and beliefs, even when this offends other people.  Humans have rights beliefs do not.

4. With regard to freedom of speech laws which are aimed at protecting people rather than ideas, members of the coalition may have different approaches or policies.

5. We argue that blasphemy laws are harmful:

(a)   They violate freedom of expression and deny equality.

(b)   Actively enforced blasphemy laws infringe on and violate human rights around the world.

(c)   Passive blasphemy laws reinforce active blasphemy laws.

(d)   They have been repudiated by international law and governance bodies.

(e)   Blasphemy laws are sometimes hidden under other language.


[A full list of all partners in the International Coalition Against Blasphemy Laws can be found on this site.]


En français

Charte de la

Coalition internationale contre les lois sur le blasphème

(International Coalition Against Blasphemy Laws « ICABL »)

1.      Nous sommes une coalition internationale d’organismes voués à l’abolition des lois sur le blasphème, où qu’elles existent.

2.      Notre but :

a) faire de l’éducation populaire sur ce sujet, partout dans le monde;

b) prendre la défense des personnes qui sont victimes de ces lois;

c) exercer des pressions auprès des gouvernements pour qu’ils abolissent ces lois comme le recommandent avec insistance les experts juridiques.

3.      Nous affirmons qu’il est parfaitement légitime de discuter, de critiquer et de tourner en ridicule des idées et des croyances, même si cela choque d’autres personnes. Les êtres humains ont des droits, les croyances n’en ont pas.

4.      À l’égard des lois concernant la liberté d’expression, lois qui protègent les individus et non les idées, les membres de la coalition ont toute latitude pour juger de ce qu’il convient de faire.

5.      Nous considérons que les lois sur le blasphème sont dangereuses, car :

a) elles entravent la liberté d’expression et sont contraires au principe d’égalité;

b) leur application rigoureuse brime les droits de la personne partout dans le monde;

c) les lois qui existent sans être appliquées justifient l’existence de celles qui sont mises en application;

d) la législation et les instances de gouvernance à l’échelle internationale ont condamné ces lois;

e) les lois sur le blasphème se cachent parfois sous un autre nom.

[Traduction par Jean Delisles, traducteur et membre AHQ]